L’ESCADRON DE LA VIE

 

J'AI LE SOLEIL EN MOI "Pas pour moi le vaccin"

par KOMANDANT SIMI | INÉDIT

Découvrez le maxi 5 titres “SOS pour Mama Africa” déjà disponible!

Les sons de l’opus :

CD physique disponible à la Librairie TAMERY : 19, Rue du Chalet 75010 Paris / Tel 06 10 82 29 18

Sélection vidéos

CLIP : PARTAGE MON SMS

CLIP : TOUT LE MONDE FUME

Live show : arrr force jam

CLIP : NUCLÉAIRE

À propos

Comme une invitation à se délecter de ces élixirs aux saveurs de joie et de liberté, cet artiste à priori de Reggae, convie à un cocktail improbable de styles insolents :  AfroRapRockReggae.

Une signature pour marquer son originalité, sans pour le moins lésiner sur le verbe qui enchante, élève, fédère, apaise et incite au respect de l’ordre cosmique. Par conséquent, les interrogations sur l’avenir de la planète, autorisent l’artiste à susciter un regard pertinent sur les problématiques de l’environnement et du surarmement. Un acte “éco-citoyen“ qui s’accommode bien de la souscription à une parodie positive, déversant sur le tapis un lexique aussi farfelu que fort de sens.

En effet, l’artiste et son groupe  K. Simi Maâtiou & the ARRR Force forment l’Escadron de la vie, avec un système d’armement à base de la balistique sonore. Un commando musical qui s’exerce aux lancements de “chanson-bombes” de construction massive, sur 4 fronts : la Citoyenneté, la Décolonisation, l’Environnement, et le Désarmement. Improbable mission consistant au respect de la vie et à la restauration de la sacralité de l’Être…

Dans ce sacerdoce où la cuisson poétique tolère la crudité verbale, le Nouchi (langue des rues d’Abidjan) et le pidjeen (patois de l’Afrique anglophone) confèrent un caractère fondamental à ce qui pour K. Simi, s’inscrit indéniablement dans la cause humaine : la libération et la souveraineté du peuple l’Afrique, dans la perspective de la Renaissance Kamite.

Par un savant mélange de Bob Marley, Jimmy Hendrix, Fela Kuti, et à la nage dans la mouvance Hip hop où l’Électro se revendique une marque contemporaine, K. Simi s’exerce à l’art improbable du triptyque “Harmonie, Justice, Vérité”, représenté par la Maât (déesse égyptienne kamite)… La main ne se lave pas seule! La gauche est destinée à se joindre à la droite pour frotter la crasse… Vielle maxime puisée de la spiritualité africaine, et traduisant l’inexorable principe du vivre ensemble, dans le respect des différences...

Faisant parti du paysage musical français K. Simi Maâtiou est connu pour son ADN panafricain, ses chansons  contestataires, son humanité et ses intransigeances faces à l’injustice. La marque revendiquée de sa “kamitude”, qu’il a toujours su valoriser sans hésiter à monter au créneau dans les gros médias pour défendre l’Afrique et bien de nobles causes. D’origines ivoiro-nigérianes et né dans le quartier chaud de Treichville à Abidjan, il trouve vite ses marques dans le 93 “Seine Saint Denis“.

Sil s’accommode plus aisément des réalités des cités, que des mondanités parisiennes, c’est sans aucune doute, du fait de sa fréquence vibratoire résolument détournée du “paraître” mais inexorablement portée sur “l’être” en quête perpétuelle de son essence.

0 commentaires

Contact